Actualités

Après sa victoire à élection présidentielle péruvienne, au cours de laquelle il a affronté l’une des contre-campagnes les plus importantes de ces derniers temps – qui a réuni les grands médias, la majeure partie de la classe politique et les secteurs d’activité –, Pedro Castillo a dû faire face, à certaines défaites : son équipe n’a pas réussi à avoir un siège au bureau du Congrès ni à la présidence des commissions stratégiques qui lui auraient facilité son travail au sein du pouvoir exécutif. À peine 19 jours après avoir prêté serment, son ministre des Affaires étrangères, Hector Béjar, a été contraint de démissionner dans un contexte de scandale politique déclenché par ses déclarations sur le terrorisme dans le pays. 1

Le trumpisme gagne à Madrid et Iglesias abandonne la politique.

 « Le vote a non seulement sanctionné la victoire de la droite, mais doit également être interprété comme un rejet du gouvernement national de coalition de gauche. A partir de maintenant, des mois de polarisation constante nous attendent, où la droite voudra faire tomber Sánchez. »

 Lorsqu’il s’agit de l’Afghanistan, les médias traditionnels cachent les faits les plus gênants pour « l’Occident ». Une fois que vous prenez ces éléments en compte, vous obtenez une histoire très différente.

Sous-catégories